Programmation 2018


Editorial

Autant essayer d’attraper un moment d’éternité avec un filet à papillon.*

Poète avant tout, philosophe à ses heures, et réalisateur grand ami de Côté court, André S. Labarthe est allé voir du côté de l’éternité au début de cette année 2018. Nous avons souhaité lui rendre hommage en lui dédiant cette édition du festival. L’ouverture et la clôture du festival sont donc l’occasion de (re)voir certains de ses films et le Grand prix Fiction devient le Prix André S. Labarthe.


Côté court 2018 se place sous le signe des mots. D’abord en hommage à André S. Labarthe qui a fait résonner la langue française dans ses films, et aussi à travers une programmation riche et particulièrement littéraire cette année. En effet, nous dédions quatre programmes à des PERFORMANCES LITTÉRAIRES, dont une adaptation par Dominique Frot de L’Ordre du jour de Éric Vuillard (Prix Goncourt 2017) et la lecture d'extraits de Tiens ferme ta couronne (Prix Médicis 2017) par son auteur, Yannick Haenel. Les séances CONVERSATIONS, moments privilégiés d’échange entre des figures majeures du cinéma français, accueillent d’autres amoureux des mots : Mathieu Amalric, Sophie Fillières et Brigitte Sy invitent Pierre Salvadori, Thomas Salvador et Katell Quillévéré à partager leur vision du cinéma. Ariane Loze, jeune artiste contemporaine, déconstruit la langue et nous invite dans son univers si particulier à travers un FOCUS consacré à ses films MÔWN - Movies On My Own. On ajoute ici qu'Ariane Loze est tout juste lauréate de la 63e édition du Salon de Montrouge, bravo !
Côté court aussi à la découverte du cinéma japonais, où Valérie Mréjen et Bertrand Schefer nous emmènent à travers un abécédaire au pays du soleil levant. Ce FOCUS JAPON est l’occasion de voir les films cultes de Shûji Terayama, de découvrir le portrait de Kiyoshi Kurosawa par Alain Bergala et Jean-Pierre Limosin, ainsi qu'une sélection pointue de films contemporains. Japon est encore à l'honneur à travers la PROGRAMMATION JEUNE PUBLIC, qui nous donne à voir une partie de l’univers atypique du Japon, séances accompagnées de goûter japonais ou de lecture de kamishibaï, oui oui !
Évidemment le cœur du festival bat toujours pour les incontournables compétitions FICTION, ART VIDÉO, ainsi que pour le PANORAMA qui réunissent une centaine de films ; autant de révélateurs du cinéma français contemporain. Les réalisateurs présentent leurs films à chaque séance !
Au plus près de la création contemporaine et de ses enjeux, la compétition NOUVEAUX MÉDIAS convoque de nouvelles formes d’exposition et de narration.
Les ÉCRANS LIBRES proposent de découvrir un auteur en sa présence, à travers la sélection de son dernier film. Nous serons heureux d'accueillir François Zabaleta, Christophe Pellet, Guillaume Brac, Chrystèle Nicot et Thierry de Peretti pour 5 séances uniques.
Les séances LIVE feront battre les cœurs plus vite avec Jacques Perconte et Julien Ribeill tout comme les deux ciné-concerts pour le jeune public.
Nous espérons que ces artistes, les œuvres que nous vous proposerons et les rencontres qui s'annoncent nombreuses, feront de ces dix jours de festival une expérience unique et votre bonheur !

Éric Garandeau, président de l’association Côté court
Jacky Évrard, directeur artistique du festival Côté court


Éric Garandeau, président de l’association Côté court
Jacky Évrard, délégué général et directeur artistique

* Sylvie Guillem au travail, André S. Labarthe (France, 2009), 53’