Nos partenaires



Côté court remercie chaleureusement tous les partenaires qui participent au festival et lui permettent d'exister. Les partenaires qui nous accompagnent font un geste fort en faveur de la création, de la formation et de l'action culturelle. Ensemble, nous pouvons accroitre et diversifier nos activités, aussi bien pour le festival lui-même que pour les actions que nous menons à l'année. Ensemble, nous permettons également aux artistes de poursuivre leurs travaux, recherches et productions. Le public en profite pleinement et vient chaque année de plus en plus nombreux.



A L'INITIATIVE DE :


Édito de Stéphane Troussel,
Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Pour cette 26e édition, l’équipe du festival Côté Court propose une programmation tournée vers la rencontre : la rencontre entre les modes d’expression que sont le cinéma, les arts visuels et le spectacle vivant, la rencontre entre des publics et des artistes, la rencontre avec les cultures du monde et notamment la Chine, la rencontre entre réalisateurs confirmés et débutants… Et bien d’autres rencontres encore, toujours dans un souci d’exigence artistique. Car c’est ce qui fait la force de ce rendez-vous annuel : attirer un public nombreux et diversifié tout en proposant une programmation de grande qualité.

Lire la suite...

C’est à cet égard une satisfaction et une joie de constater que des films qui ont reçu un soutien du Département, et sont portés par des structures partenaires telles que Cinémas 93 et Périphérie, ont pu trouver leur place dans cette programmation qui valorise la forme cinématographique courte, genre de l’émergence des talents par excellence, de l’expérimentation et du renouvellement des formes.

Preuve de l’importance accordée à sa relation avec le public et le territoire départemental tout au long de l’année, le festival présentera une restitution du travail effectué par les jeunes cinéastes autodidactes participant au dispositif l’Atelier porté par Côté Court et Cinémas 93, ainsi que des films réalisés dans le cadre des parcours « Culture et art au collège ».

Afin de prolonger la dynamique des politiques publiques départementales en faveur de l’image dont Côté Court présente quelques exemples, le Département a lancé un projet d’ambition métropolitaine qui prendra forme prochainement. En s’appuyant sur un socle historique : soutien à la création et à la diffusion, éducation à l’image et formation, ce Projet Image a vocation à devenir un lieu de partage des savoirs et des savoir-faire.

Pour toutes ces raisons, cette année encore avec Meriem Derkaoui, Vice-présidente chargée de la culture, nous vous souhaitons à toutes et tous un excellent festival !



Édito de Bertrand Kern et Jean Chrétien, Ville de Pantin
Avec la 26e édition du festival Côté Court, Pantin fait le plein de culture pendant 10 jours ! Des performances visuelles et sonores de qualité se succéderont, autour de thématiques variées et s’adressant à tous les publics.
Lire la suite...

Depuis plus d’un quart de siècle désormais, le festival Côté Court offre la possibilité aux Pantinois de s’immerger dans le milieu cinématographique contemporain. Mais bien plus qu’à Pantin, ce festival est désormais une référence en Seine-Saint-Denis et même en Île-de-France. Il est l’occasion, pour de jeunes artistes plus ou moins connus, de s’exposer à une visibilité nouvelle, et permet l’émergence de projets de qualité et d’artistes talentueux. Au-delà même d’une opportunité pour des artistes de s’exposer, il est une chance pour la liberté d’expression : il permet à la jeunesse de s’exprimer, par l’art, sur le monde qui l’entoure. Le festival Côté Court est ainsi un moment pour confronter sa vision du monde à celle d’autrui, tout en s’initiant (ou en se fidélisant) à un art protéiforme.

Cette année, le Festival se diversifie encore : pour la première fois, une catégorie « Nouveaux Médias » sera proposée aux Pantinois. Pleine de surprises, elle tente une approche singulière du cinéma où le spectateur voit ses repères vaciller. D’autres expériences alternatives seront au rendez- vous pour tous les publics : le Forum des rêves, expérience « ciné-onirique » ; les soirées (A)Live, rencontre de musiciens et de cinéastes d’où naissent des créations originales ; ou encore les Ciné- concerts pour les enfants. La 26e édition du Festival sera, aussi, l’édition des femmes, que ce soit à travers la programmation Féminins plurielles, où des réalisatrices de tous horizons partageront leur état d’esprit ; ou la soirée Joyeux débordement !, dédiée à l’artiste Paul-Armand Gette, dont l’œuvre est imprégnée de la gente féminine.

Côté Court est, enfin, plus qu’un festival éphémère. C’est une association qui mène des actions toute l’année permettant le déploiement et l’infusion de la culture au sein de toute la région. Les élèves pantinois de tous âges ont ainsi la possibilité de réaliser collectivement leur propre film et d’enrichir leurs réflexions et leurs connaissances sur le cinéma, grâce au Portail de l’action éducative à l’école ou aux Parcours CAC (la Culture et l’Art au Collège). C’est ainsi que 11 films d’écoles seront diffusés cette année au festival ! Côté Court s’associe également aux bibliothèques de la Ville pour tenir des ateliers d’écritures et avec le Conseil départemental de la Seine-Saint- Denis pour soutenir la création (Résidence de cinéastes, PASS jeune réalisateur).

Tous ces exemples d’actions menées par Côté Court ne sont qu’une fraction de l’ensemble de l’engagement de cette association. Aussi, la Ville de Pantin est, une nouvelle fois, fière de renouveler son soutien à Côté Court, à qui nous souhaitons le meilleur.

Très bon festival à toutes et à tous !

Bertrand Kern
Maire de Pantin
Président d'Est ensemble
Conseiller général de Seine-Saint-Denis

Jean Chrétien
Conseiller municipal
Elu chargé de la vie culturelle, de la mémoire et du patrimoine




AVEC LE SOUTIEN DE :



Commissariat général à l'égalité des territoires
La politique de la ville désigne la politique mise en place par les pouvoirs publics pour revaloriser les zones urbaines en difficulté et réduire les inégalités constatées sur ces territoires. Pour répondre au cumul de difficultés qui touchent ces territoires, cette politique recouvre une grande diversité d'interventions qui complètent les autres politiques publiques (éducation, logement, action sociale...). Car, en la matière, aucun acteur public ou para public ne peut agir seul avec une pleine efficacité.




Région Ile-de-France




Est Ensemble


Ministère de la culture et de la communication


Direction départementale de la cohésion sociale de la Seine-Saint-Denis (DDCS)
Selon le Conseil de l'Europe, la cohésion sociale est la capacité de la société à assurer le bien-être de tous ses membres, incluant l'accès équitable aux ressources disponibles, le respect de la dignité dans la diversité, l'autonomie personnelle et collective, et la participation responsable.

Lire la suite...

Créée le 1er juillet 2010, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) fait partie des nouveaux services déconcentrés de l'État à compétence interministérielle. Elle regroupe les activités précédemment exercées par la direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS), le bureau « politique de la ville et cohésion sociale » de la préfecture, une partie du pôle social de l'ancienne direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) et la mission départementale aux droits des femmes et à l'égalité.




AVEC LA PARTICIPATION DE :


A bras le corps
A bras le corps est une revue multimédia, en ligne et papier, consacrée à la création contemporaine toutes disciplines confondues.


Bref
Bref, le magazine du court métrage édité par L'Agence du court métrage édite la plateforme de visionnage brecinema.com.


Cinémas 93
Cinémas 93 initie, coordonne et accompagne un certain nombre de rendez-vous et d'événements dans les salles de cinéma départementales. Lire la suite...

En collaboration avec ces cinémas, l'association est présente sur le territoire à travers :
• L'Aide au film court (dispositif de soutien à la création du Département de la Seine-Saint-Denis)
• Les actions éducatives et le jeune public (Collège au Cinéma, Culture et Art au Collège, les Tout-petits)
• Des actions de réseau (avant-premières, Les Echappées, carte abonné, journées d'études, questions de cinéma, passeurs d'image)



Cininter
Fort d’une longue expérience et de la confiance de ses clients, la Société Cininter-Cicar est un acteur clé du cinéma et de l’audiovisuel Français. La qualité de nos matériels, lumière, groupes électrogènes, véhicules techniques, matériel régie et machinerie, constitue un atout déterminant pour vos tournages. Nous sommes à votre écoute afin de vous accompagner dans la réalisation de vos différents projets et fière de mettre à votre disposition nos compétences au service de votre réussite.




France 2


Galerie Christophe Gaillard
Fondée en 2007 rue de Thorigny, la Galerie Christophe Gaillard déménage en octobre 2015 dans ses nouveaux locaux au 5 rue Chapon, composés de deux espaces distincts : Main Space et Front Space. Lire la suite...

La galerie Christophe Gaillard, dont l'une des particularités, sans être une ligne directrice, est sa forte représentation d'artistes femmes, se présente comme lieu de trajectoire pour une nouvelle génération d'artistes émergents, français et internationaux (Julien Des Monstiers, Rachel de Joode, Hannah Whitaker, Letha Wilson).
Elle représente également de grandes figures de l'art contemporain (Véronique Boudier, Hélène Delprat, Sigalit Landau). La galerie œuvre par ailleurs à faire connaitre certains artistes des années 60 à 90 à la lumière des pratiques artistiques actuelles.
La galerie s'ouvre également sur l'international en développant un réseau de galeries partenaires et en participant à de nombreuses foires (Artissima, Vienna Contemporary, Paris Photo Paris / Los Angeles, Loop Barcelona)



Le Vertigo, le restaurant du Ciné 104
VERTIGO est avant tout une aventure humaine... Plus qu'un concept, c'est le désir de surprendre, l'envie de donner envie, par l'originalité et la fraîcheur. VERTIGO est né de l'envie de proposer une cuisine et un lieu dépaysant, élégants et détendus. Au VERTIGO, sincérité, fraîcheur et générosité s'affichent sans détours. VERTIGO ne se décrit pas. VERTIGO se vit. Lire la suite...

Peu de théorie, pas de style, pas de mode. L'espace n'est pas prisonnier du design, il est fonctionnel, et simple comme un clin d'œil. Juste une envie cristalline. L'envie d'un lieu chaud et vivant. Est-ce un bistro à Paris ? Est-ce une cantine ailleurs ? VERTIGO est question sans réponse. Seul compte ce qu'il y a dans l'assiette et avec qui on le mange.
Ouvert du lundi au dimanche : 12h - 23h
104 avenue Jean Lolive 93500 Pantin





Gallia


Groupement national des cinémas de recherche (GNCR)
Le GNCR est un réseau de salles de cinéma en France qui s’engage depuis 1991 dans une action au service d’un cinéma d¹auteur exigeant et créatif, en collaboration avec les cinéastes, producteurs, distributeurs et institutions culturelles partageant les mêmes enjeux. Depuis sa fondation, le GNCR a soutenu plus de 600 films, longs métrages, moyens métrages et documentaires, français ou étrangers. Lire la suite...

Le GNCR se donne comme principal objectif de découvrir et faire connaître aux publics des œuvres cinématographiques originales qui renouvellent ou interrogent l¹art cinématographique, des premiers films aux auteurs confirmés.
Ce travail de recherche se manifeste par une incitation à la programmation dans les salles de cinéma des films repérés et soutenus, par l’édition de documents sur les films à l’attention des spectateurs, par la production d¹entretiens filmés avec les réalisateurs diffusés dans les salles et par l’accompagnement de soirées-débats en présence des réalisateurs ou de critiques. Le réseau GNCR favorise ainsi la diversité culturelle et s’engage pour l¹existence d’un cinéma pluriel, exigeant et de qualité.




Kodak
Une technologie de pointe et de référence qui défi les limites du temps dans l’industrie cinématographique (production, post-production, distribution, projection, archivage).




La colonie


Sacem - La Culture avec la Copie Privée
Le 28 mars 2007, au Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet, une cinquantaine d’organisations lançaient une opération commune afin de mieux faire connaître le dispositif de la copie privée. Le label La Culture avec la Copie Privée naissait. Lire la suite...

En 2008, pour aller plus loin dans cette démarche, elles créaient l’association La Culture avec La Copie Privée. L’objectif est de mieux faire connaître la rémunération pour copie privée, son intérêt pour le public et les consommateurs, et de souligner son rôle majeur pour la diversité culturelle et la vitalité artistique de notre pays, mais aussi des pays européens qui l’ont adopté.
Présidée par Christophe Barratier, auteur, réalisateur et producteur de cinéma, l’association La Culture avec la Copie Privée regroupe des sociétés de perception et de répartition de droits, des associations représentant le grand public, des syndicats et des associations professionnelles. Au 1er juillet 2013, les membres du conseil d’administration sont : ADAMI, ADAGP, ARP, PROCIREP, SACD, SACEM, SAIF, SCAM, SOFIA, SPEDIDAM, SPPF.



Société des réalisateurs de films
La Société des réalisateurs de films est une association de cinéastes fondée le 14 juin 1968, se donnant pour mission de "défendre les libertés artistiques, morales et les intérêts professionnels et économiques de la création cinématographique et de participer à l'élaboration de nouvelles structures du cinéma." Lire la suite...

Née un jour de colère, la SRF reste fidèle à sa vocation première. Consciente d'inscrire son action dans une tradition prestigieuse qui a toujours rassemblé les cinéastes français pour la défense de leur art, elle n'a jamais cessé de confirmer sa représentativité.Elle a créé la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 1969 et les Rencontres Européennes du Moyen Métrage de Brive en 2004.
Les réalisateurs de la SRF remettent chaque année Le Carrosse d'Or à un cinéaste pour l'ensemble de son œuvre. La SRF est également présente au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand.
Il est composé de cinéastes élus par les réalisateurs adhérents pour représenter et animer le projet politique de la SRF. La Société des réalisateurs de films regroupe plus de 300 cinéastes de court et de long-métrage. Elle est ouverte à tout réalisateur de films.



Le Cube
Premier centre dédié à la création numérique en France, ouvert en 2001, Le Cube est aujourd’hui l’un des plus réputés d’Europe. Lire la suite...

Premier centre dédié à la création numérique en France, ouvert en 2001, Le Cube est aujourd’hui l’un des plus réputés d’Europe.
Convaincu que le digital est un puissant vecteur d'empowerment, Le Cube explore et croise les territoires de la créativité numérique, de l'innovation sociale et des technologies. Il propose chaque année plus de 200 ateliers et événements ouverts à tous. Plus de 3000 artistes de la scène internationale, jeunes talents ou confirmés, ont pu rencontrer un public en demande de renouveau culturel.
Le Cube anime également une réflexion collective interdisciplinaire sur la société numérique et le sens donné au progrès, autour de plusieurs médias et événements auxquels ont participé de nombreuses personnalités telles que Jeremy Rifkin, Claudie Haigneré, Jacques Attali, Etienne Klein, Joseph Stieglitz, Cédric Villani ou encore Joël de Rosnay.
Depuis 15 ans, Le Cube explore sans relâche les nouveaux horizons, au service d’une société numérique ouverte, créative et inclusive.



Les Machineurs
Un service unique dédié au cinéma numérique et à la télévision. "From Lens to DCP". Les Machineurs accompagnent vos productions sur toutes les phases techniques de la fabrication de votre film. Lire la suite...

Spécialisé dans les Caméras RED (One / Epic / Scarlet ...) et toutes les caméras D-Cinéma comme l'Alexa de chez ARRI et tous les DSLR... Nous proposons un véritable service de laboratoire numérique sur les longs métrages et les téléfilms. La postproduction, l'étalonnage les génériques, titrages et sous-titrages. La création de vos masters DCP etc. Le tout en 2D ou 3D en 2k ou en 4K...





Loca image


Mubi
MUBI est un site anglais de vidéo à la demande, basé à Londres (avec des bureaux à Palo Alto, Paris et New York) et créé le 14 février 2007 par Efe Cakarel et Gabe da Silveira. Le projet est porté par The Criterion Collection et Costa Films (et anciennement par Celluloid Dreams). Lire la suite...

Il est également soutenu par le programme MEDIA de l'Union Européenne, et a pour partenaires exclusifs la World Cinema Foundation et Sony. MUBI se concentre sur la curation de son offre, avec 30 films offerts au visionnage en streaming tous les mois (un est ajouté, et un autre supprimé, chaque jour). Le catalogue est principalement axé sur le cinéma d'auteur, les films étrangers et les classiques.



Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis
Créé en 1998, le Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis met en oeuvre la politique touristique du département de la Seine-Saint-Denis et anime le développement du tourisme et des loisirs du département et ses environs. Lire la suite...

De ce territoire émergent des sites de renommée internationale, à la fois des lieux d'événements d'affaireset des destinations touristiques d'agrément : Le parc d'expositions PARIS-NORD Villepinte, Le parc d'expositions Paris Le Bourget, Le Stade de France, La Cité des Sciences et de l'Industrie, La Cité de la musique, Le Parc et la Grande Halle de La Villette, La Géode, Le Musée de l'Air et de l'Espace, Les Puces de Saint-Ouen, La Basilique Cathédrale de Saint-Denis.
Divers musées renforcent cette offre touristique, notamment le musée d'Art et d'Histoire de Saint-Denis, lemémorial de la Shoah à Drancy, le musée Cardin à Saint-Ouen. La musique, la danse, le théâtre mettent à l'affiche jeunes talents, stars reconnues et créations internationales dans des lieux de grande renommée. Des festivals de musique (Le Festival de Saint-Denis, Banlieues Bleues, Jazz à la Villette, Africolor), des festivals de cinéma, des spectacles de danse (les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis), d'autres grands événements (comme le Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace au Bourget, le Mondial de l'Antiquité, le Salon du livre et de la presse jeunesse), de nombreuses manifestations sportives s'offrent au public.
C'est également sur ce territoire que s'organisent les plus grands événements sportifs. La Coupe du monde de football de 1998, les Championnats du monde d'athlétisme de 2003, la Coupe du monde de rugby en 2007, le tournoi des VI Nations, l'Euro 2016 de football...
Touché de plein fouet par la crise industrielle, le département de la Seine-Saint-Denis a reconstruit aujourd'hui un tissu économique fort et dynamique où les entreprises soucieuses de l'image de leur territoire s'ouvrent au public. Ainsi le Comité départemental du tourisme organise-il pour les individuels lesvisites d'entreprises, sites industriels, laboratoires et ateliers généralement fermés au grand public.
Le Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis en partenariat avec les Offices de Tourisme et de nombreuses associations, a lancé un programme de balades urbaines à travers la Seine-Saint-Denis.
Enfin, la Seine-Saint-Denis c'est aussi les fleuves et les canaux, les parcs où la nature, la faune et la flore, a trouvé sa place au milieu de la ville. Le comité départemental du tourisme propose aux familles desbalades en bateaux, des sorties ornithologiques dans les parcs départementaux (en partenariat avec la LPO et le CORIF), une grande partie de l'année.


Transpacam
Côté Court est très fier de vous annoncer une belle collaboration avec Transpacam pour notre prochain festival et nos 25 ans ! Amoureux de cinéma et personnage bien connu de la profession, Didier Diaz a récemment sauvé les studios de Bry-sur-Marne. C’est grâce à Transpacam que Shanti Massud a pu réaliser notre film-annonce en 16 mm et c’est également grâce à eux que Mathias Walter pourra vous montrer en images les coulisses du festival ! Le gagnant du grand prix fiction partira avec un budget de 2000 euros à dépenser en location de caméra chez Transpacam.




Transpagrip
Transpagrip est à la machinerie ce que Transpacam est à la... caméra ! Le gagnant du prix Spécial du jury se verra doté de 1000 euros de budget de location de matériel chez Transpagrip.



Hervé
HERVE est une agence de communication basée à Paris.

L'entreprise est spécialisée dans la production de réalité virtuelle ('VR') ou augmentée ('AR') en 360 avec une forte expertise 3D et contenus de haute qualité, de location de matériels de VR et de production de contenus.
HERVE a développé une méthodologie dédiée aux projets VR et construit une équipe de talents pour gérer vos projets et événements VR et AR. Elle produit également un logiciel permettant le stockage et le diffusion de contenus en 360°, pour les Institutions ou les entreprises.




Vantage

VANTAGE est un loueur de matériel de prises de vues cinématographiques très compétitif.



AVEC LE CONCOURS DE :


L'ACRIF
L’ACRIF réunit une soixantaine de salles de cinéma en périphérie parisienne autour de deux dynamiques : Les films et les salles. Définies par une ligne éditoriale, les salles participent activement aux renouvellements des formes cinématographiques et des pratiques culturelles. Lire la suite...

Investir une réflexion et un enthousiasme nécessaire pour réinventer quotidiennement la façon de faire parvenir les films aux destinataires inconnus à qui ils sont adressés. La ligne éditoriale comme possibilité d’un échange avec les publics : se placer chaque mois en équilibre, sur une ligne de crête, entre différents régimes d’images, mêler plusieurs formes cinématographiques, faire des choix de programmations, organiser des rencontres, créer des mouvements. Se situer à la hauteur des spectateurs.
De même, nous coordonnons pour notre région Le Mois du film documentaire, et, pour les académies de Créteil et de Versailles le dispositif d’éducation à l’image Lycéens et apprentis au cinéma, en groupement solidaire avec l’association des Cinémas Indépendants Parisiens, en charge de l’académie de Paris. Ce dispositif d’action et de pratique culturelle oriente les jeunes vers une cinéphilie ouverte, partagée et curieuse, pratiquée en salle de cinéma.
L'ACRIF est soutenue par le Ministère de la culture et de la communication (DRAC Île-de-France) et le Conseil régional d'Île-de-France.



Agence du court métrage
L’Agence du court métrage, association régie par la loi de 1901 et fondée en 1983, est née de la volonté de nombreux professionnels (réalisateurs, producteurs, distributeurs, exploitants) de promouvoir et développer la diffusion des films courts. Lire la suite...

Ses principales missions sont les suivantes :
- Conserver toute la mémoire du court en France et à l’étranger
- Diffuser sur tous les écrans
- Transmettre et sensibiliser tous les publics
- Proposer des services et des outils pour l’ensemble de la filière professionnelle



Carrefour des Festivals
Carrefour des Festivals est une association loi 1901 qui depuis sa création à la fin des années 80 facilite les échanges entre les festivals de cinéma en France et œuvre à la reconnaissance du travail important de ces structures.
Réparties sur l'ensemble du territoire national, ces nombreuses manifestations totalisent en effet plusieurs centaines de milliers d'entrées et jouent un rôle essentiel dans la diffusion du patrimoine, la découverte de jeunes talents, la promotion des cinématographies peu diffusées ou encore la sensibilisation du jeune public au cinéma. Lire la suite...

Mis en place il y a une dizaine d'années et destiné au public comme aux professionnels, le site www.festivalscine.com est devenu une des principales sources d'informations sur l'actualité des festivals de cinéma en France.
Un autre objectif concret de l'association, qui recherche un local à cet effet, est de parvenir prochainement à l'ouverture d'un centre de ressources sur les festivals à Paris. Carrefour des Festivals compte actuellement une cinquantaine de manifestations membres et participe à plusieurs chantiers de réflexion avec d'autres organismes professionnels, à l'image de celui sur la diffusion du court métrage en collaboration avec le SPI, la SRF et l'Agence du Court Métrage. L'association est également engagée au sein du Collectif national de l'action culturelle cinématographique et audiovisuelle (BLAC).



Cinémas indépendants parisiens
L’association des Cinémas Indépendants Parisiens (CIP) regroupe 38 salles indépendantes et parisiennes. Lire la suite...

Depuis sa création en 1992 elle élabore différentes activités destinées au public scolaire qui participent d’une même volonté : permettre une approche du cinéma, en considérant ce qu’il représente réellement pour les enfants et les adolescents d’aujourd’hui ainsi que la place qu’il occupe dans le monde des images. Depuis 12 ans, cette expérience trouve son prolongement hors du temps scolaire avec L’Enfance de l’art – cinéma qui vise à donner aux jeunes spectateurs la même liberté de choix que leurs aînés. Leur montrer d’autres images – mondes, pensées – pour éveiller une curiosité et leur donner envie d’aller voir ailleurs, au-delà des tendances et des goûts dominants.
L’association est chargée également de la mise en œuvre à Paris des opérations nationales Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma en Île-de-France avec l'ACRIF, Options Cinéma et Audiovisuel, Projets Artistiques et Culturels. À ce titre, les Cinémas Indépendants Parisiens sont soutenus par la Ville de Paris, le conseil régional d’Île-de-France, la DRAC Île-de-France et le Rectorat de Paris.

Cinémas Indépendants Parisiens
135, rue Saint-Martin – 75004 Paris
Tél : 01 44 61 85 53 – contact@cinep.org



LE CND - Un centre d’art pour la danse
Dirigé par Mathilde Monnier, LE CND est un lieu emblématique dédié aux artistes, aux professionnels et aux publics. Ses actions sont fondées sur une circulation permanente entre création, diffusion, patrimoine, formation, recherche, conseils aux professionnels et éducation à la culture chorégraphique.


Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques (GREC)
Le GREC, Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques, produit de premiers courts métrages - fiction, documentaire, expérimental, film d'art, animation, essai - en veillant à leur caractère singulier et innovant. Lire la suite...

Créé en 1969 par Jean Rouch (cinéaste), Pierre Braunberger et Anatole Dauman (producteurs) pour développer la création de premiers films de court métrage, et soutenu par le CNC depuis ses débuts, le GREC a produit plus de 900 films depuis son origine, permettant de découvrir de nombreux cinéastes.
3 collèges de professionnels (du cinéma, des arts plastiques, des arts visuels, de la littérature, de la musique...) retiennent environ une quizaine de films par an qui sont mis en production par le GREC, et suivis depuis la préparation jusqu'à la diffusion.
La SACEM attribue des bourses spécifiques pour certains films du GREC. Les Régions peuvent également soutenir des projets.
Depuis quelques années, le GREC propose des ateliers de réécriture et de montage en Régions et un Diplôme Universitaire à l'IUT de Corse.
Le GREC développe aujourd'hui des appels à projet avec de nouveaux partenaires : résidence de réalisation au Musée de l'histoire de l'immigration, production croisée avec le Studio Munka en Pologne, résidence Labo du premier doc avec Périphérie, collection "La première image" avec le CNAP, et s'ouvre ainsi à des formes nouvelles.
Les films du GREC sont diffusés en festivals, en salles et pour certains sur les chaines de télévision. De nombreux films sont disponibles auprès de l'Agence du court métrage et de l'Adav. Certains sont aussi visibles dans la Collection Grec du Forum des images, et dans les collections de la médiathèque du Musée de l'histoire de l'immigration.
La rubrique "films en ligne" sur ce site permet de voir des films dans leur intégralité, avec l'accord de leurs auteurs.



La Gaîté lyrique
La Gaîté lyrique est le lieu des cultures à l'ère du numérique. Ouverte à tous pour visiter une exposition, voir un concert, boire un verre, ou jouer aux jeux vidéo, la Gaîté lyrique pense le quotidien et dessine l'avenir. Lire la suite...

Au croisement de la création, de l'innovation et des cultures numériques, elle transcende les genres et explore les musiques actuelles, les arts visuels, le cinéma, le jeu, le design, le web... Lieu d'échange et de découverte en plein cœur de Paris, elle défriche les nouvelles formes d'art, témoigne de l'effervescence de demain, et accueille également la première résidence d'entrepreneurs culturels de France. En direct ou en replay, plongez dans la Gaîté.



La Dynamo de Banlieues Bleues
Située en plein cœur du quartier des Quatre-Chemins, à Pantin, à deux pas du métro, du RER, du périphérique et de la route nationale, La Dynamo de Banlieues Bleues est installée dans une ancienne fabrique de sacs de toile de jute, témoignage du patrimoine industriel de la banlieue est-parisienne.
Lire la suite...

L'esthétique industrielle du début du 20ème siècle a été revisitée par une architecture contemporaine (Périphériques-architectes) où dominent matériaux bruts (tôle plastique, écailles en métal, béton brut, bois) et couleurs vives (orange, rose, doré) pour créer un espace dont la modernité s'ancre dans la tradition.
La salle de concerts de La Dynamo, de forme prismatique, est un bâtiment neuf et autonome revêtu d'un bardage en bois, implantée dans le jardin en cœur d'îlot. Cette salle, la première construite en France pour le jazz et les musiques improvisées, possède des qualités acoustiques exceptionnelles et permet des configurations multiples (scène centrale/frontale, salle assise/debout) et accueille concerts mais aussi répétitions avec lumière du jour grâce à une baie vitrée.
Autour de la nef, vaste halle industrielle et véritable puits de lumière, se distribuent les autres espaces : un agréable jardin – une rareté pour une salle de concerts ! – trois studios de répétitions, « écrins dans l'écrin » offrant aux musiciens des moyens de travail confortables, et une cafétéria avec sa terrasse intérieure-extérieure.
La Dynamo se trouve à 100 mètres du métro Aubervilliers-Pantin-Quatre Chemins, non loin de la Cité des Sciences et de l'Industrie, du Centre National de la Danse, du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers ou encore de la Galerie Thaddaeus Ropac Pantin.



La Villette
À l’emplacement des anciens abattoirs, La Villette est aujourd’hui un parc urbain de 55ha, véritable lieu de vie jalonné de prairies et de jardins thématiques. S’y déroulent tout au long de l’année de nombreuses manifestations, témoignant d’une programmation riche et variée dans les domaines du spectacle vivant (théâtre, danse, cirque), des cultures urbaines, des expositions et des musiques actuelles. Lire la suite...

La Villette vous propose aussi des ateliers créatifs et ludiques pour petits et grands, qui s’appuient sur son architecture, ses jardins et sa programmation. S’évertuant à tisser des liens entre l’artistique et l’humain, La Villette favorise notre perception sur le monde autour d’un axe fort porté sur l’expérimentation collective. Le Parc de la Villette est enfin l’un des rares lieux à jouer pleinement la carte de l’été. Venez découvrir ses Scènes d’été ainsi que son formidable festival de cinéma de plein air sur l’écran le plus grand d’Europe, un must de l’été parisien !



Musée d'art moderne de la ville de Paris
Entre les Champs-Elysées et la Tour Eiffel, le Musée d’Art moderne est installé dans un bâtiment construit à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1937. Sa collection, riche de près de 10 000 œuvres, témoigne des courants artistiques du XXème et XXIème siècle. Des œuvres in situ exceptionnelles comme La Danse inachevée de Matisse ou La Fée Electricité de Raoul Dufy complètent cet ensemble. Tout au long de l’année, sont programmées des expositions d’art moderne et contemporain d’envergure internationale.


Le Bal
L'ouverture du BAL est l'aboutissement d'une aventure de trois ans pour créer un lieu indépendant dédié à la représentation du réel par l'image, sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma, nouveaux médias. C'est aussi le résultat d'un pari : celui de transformer une salle de Bal des années folles en un espace ouvert, mobile, réactif aux formes contemporaines du "document". Lire la suite...

La mission de ce nouvel espace s'inscrit d'emblée dans un spectre large, celui du « document » visuel, dans tous ses états, fixe et en mouvement, avec toute la complexité d'une notion historiquement fluctuante et toute la diversité des pratiques artistiques ; de Walker Evans à Jeff Wall, de Eugene Atget à Gilles Peress ; différentes hypothèses sur le monde, différentes postures, différentes constructions de l'expérience humaine.
La naissance du BAL parait d'autant plus nécessaire qu'elle intervient à l'heure où les créateurs interrogent plus que jamais les conditions de production, de diffusion et de réception des images : le monde est-il encore lisible à partir de sa surface ? Comment « représenter un monde qui se définit par la représentation, qui ne cesse de s'enregistrer et de s'enregistrer s'enregistrant ? » (Marc Augé). LE BAL doit se faire l'écho de ces questions et présenter des travaux qui mettent délibéremment le genre à l'épreuve. En jeu, la compréhension de ce qui « nous arrive » au-delà des apparences.
En 2006, la Ville de Paris décide d'acquérir les murs. La salle de BAL se transforme en espaces d'exposition, librairie et café grâce au talent de deux jeunes architectes, Thomas Dubuisson et Caroline Barat.
Depuis septembre 2008, la plateforme pédagogique du BAL, La Fabrique du Regard, mène chaque année 4 programmes d'éducation à l'image pour 2000 collégiens et lycéens de l'éducation prioritaire provenant de 70 établissements de 7 académies. Notre objectif : former des « citoyens- regardeurs ». Faire comprendre aux jeunes comment les images se font et ce qui conditionne notre regard sur elles.
En cinq ans, le projet s'est étoffé, il s'est précisé. Fidèle à notre impulsion première, il perpétue un esprit de défricheurs, de passeurs, de révélateurs. Avec une ambition claire : s'emparer de tous les moyens possibles (expositions, débats, co-éditions, aides à la création, ateliers...) pour faire découvrir au public des oeuvres documentaires qui mêlent à des degrés divers, enquête, expérience, enregistrement, analyse, description et invention formelle. Nous avons inventé LE BAL pour créer une zone franche, un territoire d'images traversé de part en part par des enjeux historiques, sociaux et politiques. Pour créer un lieu et des temps de re-connaissance du réel dans toute sa complexité, ses contradictions. Face à la crise de l'information visuelle et à l'omniprésence de la société du spectacle, nous faisons le pari que l'image-document peut résister. Sans illusion mais sans résignation. Simplement pour dire le monde.



Point Éphémère
POINT ÉPHÉMÈRE est un centre de dynamiques artistiques qui vit au rythme d'une programmation riche et variée d'expositions, de concerts, de performances, de festivals, de soirées, de rencontres et d'événements insolites... Il met aussi en place les moyens nécessaires à la résidence d'artistes grâce à des espaces dédiés : 1 studio danse, 3 ateliers d'artistes et 4 studios de répétition pour la musique. Lire la suite...

Ouvert le 13 octobre 2004, il est mené par l'équipe d'Usines Éphémères qui, depuis 1987, transforme des bâtiments en déshérence en espaces artistiques, comme Mains d'OEuvres à Saint-Ouen ou l'Hôpital Éphémère à Paris. Point Éphémère occupe 1400 m2 de l'ancien bâtiment de matériaux de construction Point P, aujourd'hui propriété de la mairie de Paris et qu'il partage avec La Caserne de Pompiers Château-Landon et la Maison des Associations du 10e arrondissement.
Avec une programmation artistico-festive quotidienne, de jour comme de nuit, il se passe toujours quelque chose à Point éphémère !
Ouvert tous les jours de 12h30 à 2h et le dimanche jusqu'à 22h



Tram, réseau art contemporain Paris Ile-de-France
Tram est une association fédérant depuis près de 30 ans des lieux engagés dans la production et la diffusion de l'art contemporain en Ile-de-France. Aujourd'hui au nombre de 31, ils témoignent de la vitalité et de la richesse de la création artistique sur le territoire francilien. Centres d'arts, musées, écoles d'arts, collectifs d'artistes, fondation, frac, ces lieux développent des projets artistiques de qualité dans des contextes parfois inattendus.



PARTENAIRES MEDIAS :



A Nous Paris
A Nous Paris est un magazine gratuit hebdomadaire qui diffuse l'actualité culturelle et tendance de la région parisienne.


France Culture
France Culture apporte chaque année son soutien à de nombreux événements culturels de qualité. Véritable exception dans le monde des médias depuis sa création en décembre 1963, France Culture n’a jamais eu autant d’audience et d’influence.
Lire la suite...

France Culture Plus, le webmédia étudiant ; France Culture Papiers, la première revue culturelle réalisée à partir d’émissions de radio, retranscrites, éditorialisées, illustrées et enrichies ; France Culture Forums, consacrés à la Culture, la Philosophie, les Sciences, l’Histoire, le Numérique pour confronter les grandes disciplines du savoir au monde contemporain; France Culture Fictions, le portail des fictions. Au-delà de l’antenne qui rassemble chaque jour plus d’1 million d’auditeurs, la galaxie France Culture ne cesse d’étonner et de se développer. Retrouvez l’actualité culturelle dans Les Matins de Marc Voinchet, La Grande Table de Caroline Broué, Le RenDez-Vous de Laurent Goumarre, La Dispute d’Arnaud Laporte.
Tout savoir, tout écouter, franceculture.fr



Les inrocks
L'actu politique, société, média, culture vue par les inRocKs
www.lesinrocks.com
Sur Twitter : @lesinrocks @inrockslive @lesinrockslab @inrockstv @Lesinrocksstore


Mouvement
Fondé en 1995, Mouvement est un magazine culturel de référence bimédia, pluridisciplinaire, et spécialisé dans les pratiques artistiques contemporaines. En 2014, pour sa seconde édition, Mouvement, opère un tournant. Il affirme plus nettement son orientation internationale et sociétale, en mettant en regard les enjeux esthétiques et les enjeux politiques des mondes d'aujourd'hui.
Lire la suite...

Mouvement est le seul magazine bimestriel consacré à toutes les facettes de la création contemporaine. Tout particulièrement attentif aux formes émergentes et aux propositions artistiques inclassables, Mouvement noue un dialogue en direct avec les acteurs culturels d'aujourd'hui. Carnets de création, reportages en coulisses, entretiens et portraits, ce magazine éclaire les recherches des artistes et leur donne la parole à travers des portfolios, des cartes blanches et des tribunes. Avec l'indépendance de ton qui le caractérise, Mouvement offre également une sélection d'événements culturels.



Transfuge
Tous les mois, Transfuge a pour objectif de vous proposer le meilleur de l'actualité littéraire et cinématographique. La question fondamentale que pose Transfuge est : qu'est-ce qui se passe aujourd'hui dans la culture ? Être à la pointe de la culture, voilà notre objectif.



POUR L'ATELIER :


Cinémas 93
Cinémas 93 initie, coordonne et accompagne un certain nombre de rendez-vous et d'événements dans les salles de cinéma départementales. Lire la suite...

En collaboration avec ces cinémas, l'association est présente sur le territoire à travers :
• L'Aide au film court (dispositif de soutien à la création du Département de la Seine-Saint-Denis)
• Les actions éducatives et le jeune public (Collège au Cinéma, Culture et Art au Collège, les Tout-petits)
• Des actions de réseau (avant-premières, Les Echappées, carte abonné, journées d'études, questions de cinéma, passeurs d'image)



Les Machineurs
Un service unique dédié au cinéma numérique et à la télévision. "From Lens to DCP". Les Machineurs accompagnent vos productions sur toutes les phases techniques de la fabrication de votre film. Lire la suite...

Spécialisé dans les Caméras RED (One / Epic / Scarlet ...) et toutes les caméras D-Cinéma comme l'Alexa de chez ARRI et tous les DSLR... Nous proposons un véritable service de laboratoire numérique sur les longs métrages et les téléfilms. La postproduction, l'étalonnage les génériques, titrages et sous-titrages. La création de vos masters DCP etc. Le tout en 2D ou 3D en 2k ou en 4K...





Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Et aussi...

> DEVENIR PARTENAIRE
> LE FESTIVAL
> CÔTÉ COURT PRODUCTION
> ESPACE PRESSE / PRO
> NOUS CONTACTER


INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Newsletter Côté court



NOS DERNIERS TWEETS



Keep in touch

Tel : 01 48 10 30 51
contact@cotecourt.org
Notre équipe

Côté court - Association loi 1901
n° de TVA intracommunautaire : FR 42 400 080 099
Ciné 104
104, avenue Jean Lolive
93500 Pantin